Quelle alimentation, quelle santé et quelle société voulons-nous ? 

Le « clean label » ou « étiquette propre » est à la mode. Tout comme les aliments d’origine végétale, aussi appelés « plant-based ».

Les fabricants redoublent d’ingéniosité pour élaborer de nouveaux produits avec des matières premières 100% végétales. Le principe est simple : suivre la tendance et répondre à la demande des consommateurs.

Que mangeons-nous en avalant un cordon bleu ? 

C’est de cette question simple que Maud Gangler et Martin Blanchard sont partis pour réaliser leur documentaire qui vise à déconstruire les pratiques de l’industrie agroalimentaire. En partant d’un produit emblématique depuis les années 70, le cordon bleu, et en élargissant leur enquête, les auteurs détricotent les fils cachés d’une industrie ultra concurrentielle. 

Avec l’intervention d’experts, nutritionnistes, docteurs en sciences des aliments ou consultants en « transformation positive » qui aident à décrypter les choix stratégiques des industriels. 

Ce documentaire riche et remarquablement digeste cherche à éclairer sur une question cruciale pour un nombre croissant de personnes : que mange-t-on aujourd’hui ? 

Au fil du documentaire, on découvre les pratiques souvent douteuses utilisées par les fabricants pour rendre leurs produits toujours plus attractifs. 

Et l’attractivité passe bien entendu par un marketing bien rodé. Quitte à se révéler diaboliquement stratèges et de s’aider de puissants lobbies pour servir leurs intérêts. 

Ainsi, l’intervention d’une représentante d’ une entreprise agro-alimentaire qui fabrique des enzymes de synthèse destinées à améliorer les propriétés physico-chimiques des aliments, donne le ton :

«  (…) les enzymes sont considérées comme des auxiliaires technologiques, donc vous (les utilisateurs de ces enzymes) ne les étiquetez pas. De cette manière votre étiquette devient beaucoup plus courte et beaucoup plus clean. »

Tout est dit !

Ces fameux « auxiliaires » ne sont donc pas mentionnés sur l’emballage du produit puisque la quantité utilisée est infime. Mais rien ne garantit leur innocuité. Notez également que les autorités ne disposent pas d’outils suffisamment performants pour les détecter si ils sont introduits dans les aliments. 

La mode d’une alimentation toujours plus « saine »

Healthy, plant based, vegan

Cette recherche d’une alimentation plus saine ne l’est pas forcément quand on y regarde de plus près. Voire même de beaucoup plus près, au microscope, puisque pour fabriquer certains produits, de nombreux additifs alimentaires sont employés ainsi que des ingrédients qui ont subi un cracking, procédé qui consiste à exploser les cellules de l’aliment pour l’utiliser partiellement. Quand on sait que la majorité des additifs contiennent des nanoparticules*, le principe de précaution est de mise, surtout si on recherche une nourriture vraiment saine et sans risques pour sa santé. 

* une nanoparticule est une molécule ayant une taille nanométrique soit entre 1 et 100 nanomètres. 1 nanomètre est 1000 millions de fois plus petit qu’un mètre. 

A ce jour, aucune étude n’a été menée pour mesurer l’impact de « l’effet cocktail » et les interactions des additifs entre eux au sein d’un même repas, d’une journée ou d’une semaine. 

Ce documentaire très instructif nous alerte sur les stratégies de « clean label » utilisées par les fabricants industriels et nous fait prendre conscience de ce qui se joue dans nos assiettes.

Il apporte des solutions pour le consommateur, notamment l’accès à des outils tels que les applications pour se renseigner en un seul clic sur le produit que l’on souhaite acheter. 

Les outils les plus utilisées pour décrypter les étiquettes

Yuka : 1 million de produits analysés

Yuka scanne le code-barres des produits alimentaires & cosmétiques et décrypte leur composition. L’application évalue l’impact des produits sur la santé via un code couleur allant du vert au rouge. Additifs, ingrédients, valeurs nutritionnelles : une fiche détaillée vous permet ensuite de comprendre l’évaluation de chaque produit. Yuka apporte plus de transparence en un simple scan et vous permet de manger mieux et de consommer de façon plus éclairée.

Scan up : plus de 600 000 produits alimentaires et non alimentaires

Déchiffrez l’étiquetage nutritionnel des produits alimentaires pour connaître leur composition, le tout en vous garantissant une complète transparence et indépendance. ScanUp vous permet de vous exprimer et d’agir pour une alimentation plus saine et plus responsable en attribuant des notes aux produits que vous utilisez.

Siga : manger vrai pour vivre mieux 

L’indice Siga indique à quel point un aliment est transformé, grâce à une note allant de 1, pour les produits bruts, à 7 pour les plus ultra-transformés. Une analyse plus détaillée de la composition est aussi disponible : nombre d’ingrédients ultra-transformés, additifs à risque, seuils nutritionnels, etc.

NOVA ou Openfoodfacts, l’information alimentaire ouverte 

Une classification en 4 groupes pour mettre en évidence le degré de transformation des aliments

  • Groupe 1 – Aliments non transformés ou transformés minimalement
  • Groupe 2 – Ingrédients culinaires transformés
  • Groupe 3 – Aliments transformés
  • Groupe 4 – Produits alimentaires et boissons ultra-transformés

Kwalito

Scanner les produits et signaler si oui ou non ils sont bons pour vous, en fonction de votre régime alimentaire (végétarien, vegan, intolérance et allergie…)

Ce que vous choisissez peut tout changer. 

Votez avec votre panier ! 

SimPleManGe vous encourage à vous informer pour connaître la vraie qualité des aliments que vous achetez. 

Documentaire à visionner sur Arte.tv jusqu’au 21 avril 2021 ou en direct sur Arte le mardi 2 février 2021 à 20h50. 

La grande malbouffe, documentaire de Maud Gangler et Martin Blanchard, réalisé en 2020, présenté par Arte France et Capa Presse. 


Nous vous aidons à faire évoluer votre façon de manger. 

Votre guide de courses pour acheter varié et cuisiner des aliments frais et naturels vous attend.

C’est gratuit et à télécharger ici :